Mai 12

Espagne : les bars à tapas, ou comment boire beaucoup sous prétexte qu’il faut bien manger

En Espagne, la ville la plus réputée en la matière est León – une ville nichée à trois heures au N-O de Madrid. Les tapas y sont un peu ce que le vin est à Bordeaux: un incontournable. Alors, les tapas (les vraies), c’est quoi ?


Un exemple de tapas: de petites tartines avec du saumon, du fromage. Chez nous ce serait plutôt un apéro.

Un exemple de tapas ! (bar « Odin » – photo Matthieu Despeyroux)

À León, du côté du centre-ville, la plupart des bars proposent des tapas le soir. Et comme le soir peut se finir tard, là-bas, on peut en manger jusqu’à onze heures passées. J’ai eu la chance d’y vivre pendant plusieurs mois. Retour sur une coutume fort appréciée.

Le principe des tapas : on paie un verre, et ils nous offrent de la nourriture avec. Quand on est nombreux, la quantité de tapas augmente en proportion.

Il faut savoir qu’au mot « tapas » ne correspond pas une recette bien précise. C’est en général salé, mais j’ai déjà mangé des sucreries qu’ils appelaient aussi « tapas ». À León, ils proposent selon les bars des cacahouètes, des huîtres, de la viande, des fritures ou des parts de pizzas… Souvent, ça rappelle ce qu’on mange en apéro en France… sauf que ce ne sont pas des apéros. Ce sont des tapas ! On les mange assis ou debout, ça dépend, parfois on reste très peu de temps et on passe tout de suite au bar suivant…

Car la tradition veut qu’après avoir fini son verre – et ses tapas – dans un bar, on aille dans un autre, qui propose en général des recettes tout à fait différentes. En tout, on va dans quatre ou cinq bars ; malgré les petites quantités dégustées, au bout d’une heure à ce rythme, on se sent calé. Comme, à León, les bars qui proposent des tapas sont partout dans le centre, pas besoin de marcher beaucoup ou de connaître la ville pour en trouver. D’ailleurs, se perdre dans les rues animées de León le soir, ça a son charme…

Vous l’aurez compris, faire la tournée des tapas est aussi une occasion de se retrouver entre amis. Et, vu le monde qu’il y a certains jours, il est bon d’être en bande organisée. Car il est parfois impossible d’entrer à cinq en même temps dans un bar tant il est bondé : les Espagnols sortent beaucoup le soir (les Erasmus encore plus, mais ceci est une autre histoire). Le charme des tapas (outre que c’est très bon en général), c’est justement de se promener le soir dans les rues piétonnes, avec ses amis, quelque peu imbibés d’alcool (mais pas trop). On peut aussi payer un verre de Coca dans les bars, bien sûr, mais ça c’est de la triche.

Le peu que j’ai vu dans le reste de l’Espagne, les choses se passent différemment. On paie les tapas, et parfois on a une consommation gratuite. En France aussi, on connaît les tapas mais ce n’est pas pareil. Bref, si vous voulez expérimenter cette coutume, allez à León.

Pour voir à quoi peuvent ressembler les tapas, vous pouvez aussi consulter le lien suivant (en espagnol) :

http://www.theranking.com/tapa-n1-de-espana-las-mejores-tapas-de-leon_r17205

Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on Facebook
Avr 22

Espagne: la Semaine sainte, une sacrée fête

Décidément, les Espagnols raffolent des fiestas… Mais elles n’impliquent pas nécessairement l’alcool. Ainsi, lors de la Semaine sainte, la coutume est aux processions.


Ce dimanche, c’était comme qui dirait la journée internationale des œufs et des lapins en chocolat. Mais Pâques, ce n’est pas que ça. C’est aussi la clôture de la Semaine sainte dans la religion chrétienne. Et, en Espagne, qui dit Semaine Sainte dit processions. Hé oui, 70,1% des Espagnols se disent catholiques.

Plusieurs villes sont réputées pour cette coutume. Certaines d’entre elles ont même été reconnues comme étant d’ « Intérêt Touristique International ». Tout particulièrement en Castilla y León, dans l’Espagne profonde.

Bon, déjà, c’est quoi une procession ? Il s’agit d’une manifestation de foi, organisée habituellement par une confrérie. Au cours de la procession, sont exposées des images religieuses, en général de la Passion, de Marie ou de saints. Et puis, il y a les fameux pénitents aux visages masqués par un capuchon conique (comme pour le Ku Klux Klan mais en plus sympa).

À León, plusieurs processions s’organisent chaque jour au cours de la Semaine sainte. Leur nombre est assez impressionnant. En plus, c’est drôlement bien organisé : horaires, plans, tout est prévu pour le croyant… ou le touriste. La chose est prise très au sérieux. Un certain nombre de règles s’appliquent au passage des processions. Le silence, l’ordre (ne pas gêner les processionnaires), le respect de la pénitence des autres et la liberté d’opinion.

Je ne peux pas vous parler en tant que croyant, mais comme touriste, ça vaut la peine. La preuve avec des photos via ce lien.

Localisation de León en Espagne, au Nord-Ouest de Madrid.

Voilà, c’est là, León! 2h au NO de Madrid.

Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on Facebook